a

les RayBan ne furent pas perçues comme un accessoire de mode

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Entre Audrey Hepburn boostant la côte glamour des Wayfarers en minaudant dans “Breakfast at Tiffany’s” et Tom Cruise faisant chavirer le coeur de toute une génération en Kawasaki GPZ et lunettes Aviator, on aurait tendance à oublier qu’à l’origine, les RayBan ne furent pas perçues comme un accessoire de mode, mais bien plus comme une innovation venant bouleverser le petit monde de l’optique solaire.Tout commence à la fin du e siècle, lorsqu’un jeune immigré allemand, lunettes soleil ray ban, opticien de formation, décide de s’installer aux ÉtatsUnis. À l’époque, les lunettes de vues sont importées d’Europe et les montures, constituées d’or et d’argent, en font un produit très cher. Dans ce contexte, l’idée de John Jacob Bausch de fondre du caoutchouc et de le couler dans des moules afin de créer des montures résistantes et peu onéreuses est accueillie avec enthousiasme ; l’affaire qu’il monte avec son associé Henry Lomb est alors florissante…Par la suite, les deux hommes participent à l’avancée du progrès en matière d’optique en développant des jumelles, puis des télescopes – les lentilles de ces derniers ne tarderont d’ailleurs pas à intéresser l’armée. Bausch & Lomb devient alors un fournisseur officiel de l’US army : c’est ainsi à eux que s’adressera en le lieutenant John MacCready après sa traversée de l’Atlantique en montgolfière, leur demandant de concevoir des verres réellement protecteurs. Il faut dire qu’à l’époque, les verres simplement teintés ne sont guère efficaces pour se protéger des rayons du soleil…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>